Menu
Regard sur l'actualité

Regard sur l'actualité (243)

Guinée-Bissau : JOMAV joue avec le feu

Après des décennies d’instabilité chronique faites tantôt de coups d’Etat et de tentatives plus ou moins avérées, tantôt d’assassinats politiques sur fond de narco trafic, la Guinée Bissau était censée conforter, par la présidentielle du 24 novembre prochain, le processus de stabilisation politique entrepris depuis quelques années, sous l’égide notamment de la CEDEAO.

En savoir plus...

Lutte contre le terrorisme : On ne sait plus à quel treillis se vouer

C’est toujours le même scénario macabre. Les fameux « individus armés non identifiés », pour reprendre la terminologie officielle, parfois par dizaines fondent comme un essaim d’abeilles sur une localité, pillent des boutiques, incendient des maquis quand il y en a et liquident à l’envie ceux qui auront eu le malheur de se trouver sur leur funeste chemin ; à moins qu’ils choisissent des cibles à dessein : un détachement de l’armée, un groupement de gendarmerie, un poste de police, quand ce ne sont pas des fidèles chrétiens ou musulmans en pleine prière. Ils commettent leurs forfaits puis s’évanouissent dans la nature impunément.

En savoir plus...

Election Kaïs Saïed : Robocop au palais de Carthage

On avait moqué son allure ascétique, on s’était gaussé de son  élocution monocorde et de ses traits figés qui lui ont valu le sobriquet peu flatteur de « Robocop » (1), on avait raillé son manque de charisme, on l’avait dépeint comme un ovni qui n’avait rien à faire sur le terrain de la politique. C’est pourtant celui qui passait pour une anomalie parmi les 26 candidats au premier tour de la présidentielle qui va aménager le 30 octobre prochain, date de la prestation de serment,  au palais de Carthage. 

En savoir plus...

Obsèques de Jacques Chirac : On vit mieux dans la mémoire des hommes mort que vivant !

Décédé jeudi dernier, l’ancien président français Jacques Chirac sera conduit à sa dernière demeure  au cimetière du Montparnasse ce lundi 30 septembre. Ses obsèques auront été marquées par un après-midi d’hommage populaire des Français hier dimanche, un service funèbre solennel avec les honneurs militaires, suivi de l’absoute ce lundi matin avant la levée du corps pour un enterrement dans l’intimité familiale.

En savoir plus...

Regard sur l'actualité : Chirac, notre ami qui n’aimait pas nos «bruits» ni nos «odeurs»

 

On le savait malade et retiré de la vie publique depuis mars 2011. De plus en plus diminué par l’âge et la maladie, il fit néanmoins une dernière apparition publique en novembre 2014 dans le cadre des activités de sa fondation. Il souffrait, selon ses médecins traitants, d’anosognosie, un mal neurologique qui cause une absence de prise de conscience ou une prise de conscience amoindrie d’autres troubles dont peut souffrir le patient. Ce 26 septembre, il s’est éteint à presque deux mois de son 87e anniversaire, rappelant bien des souvenirs sur sa carrière exceptionnelle d’homme d’Etat.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS